Informations

Nouveaux produits

Les Artistes Il y a 13 produits.

Sous-catégories

  • Acousmatics
  • Altam
  • Alain Wodrascka
  • Al Tarba
  • Angele
  • ANITA FARMINE
  • Anna Farrow
  • Anne Quillier 6tet
  • Antiquarks
  • ANTOINE GALVANI
  • Aurélie et Verioca
  • Asylon Terra
  • Bab Assalam
  • BAB EL WEST
  • Bachibousouk
  • Balkanes
  • BARE TEETH
  • Barrio Populo
  • Basta Paï Paï
  • BEI-JING
  • Ben Rando
  • Ben Sharpa
  • Beryl
  • Big Band de l'Oeuf
  • BIM BAM ORCHESTRA
  • Bouh!
  • Bottle Next
  • Brain Damage
  • Brain Damage meets...
  • Breaking Fuel
  • Busyman
  • Cadavreski
  • Cape Town Effect
  • Captain Stambolov
  • Carina Salvado
  • Cherry Boop
  • Chet Nuneta
  • Chloé Deyme
  • Chromb!

    Chromb ! est un quatuor à Cordes, un groupe de rock sans guitare : anches, 88 touches et fûts avec une prise au bout
    pour le brancher à l’électricité né en 2008 à Lyon.
    Rock sans guitare, jazz à distorsion, ou musique de chambre capitonnée à destination des adultes émotifs et des enfants
    sauvages.
    La musique de Chromb! s’adresse plus au coeur qu’au crâne et ne s’interdit rien, des évidences pop au bruitisme
    sauvage. Chromb ! regroupe Léo Dumont (Batterie, choeurs), Camille Durieux (Claviers, synthétiseur, chœurs), Lucas
    Hercberg (Basse, effets, chœurs), Antoine Mermet (Sax alto, voix, synthétiseurs).

    Quatre années séparent la naissance de Chromb ! et la sortie de son premier album « I » en 2012.
    Camille Durieux et Antoine Mermet se rencontrent dans leurs beaujolais respectifs (natal et d'adoption) et font la
    connaissance de Lucas Hercberg (qui finira par quitter Lyon pour le beaujolais aussi) et Guillaume Gestin au sein du
    cursus Jazz de l'ENM de Villeurbanne.

    Le groupe se débarrasse assez rapidement des réflexes jazz pour tendre vers une écriture plus fournie, qui rompt
    franchement avec l'idée du thème prétexte à l'improvisation.
    On croise dans sa musique les influences de John Zorn, Soft Machine, Pierre la Police ou Melt Banana, sans que l'une
    d'elles ne prenne l'avantage sur l'autre. Ainsi, Chromb ! ne s'interdit rien, des évidences pop au bruitisme sauvage, mêlant
    rigueur et dadaïsme au service d'un son massif qui lui est propre.

    Lorsque Chromb ! enregistre son premier album (« I », 2012), le groupe n'a qu'une vingtaine de concerts à son actif à en
    quatre ans, à Lyon et autour, mais des centaines d'heures au compteur des répétitions. En 2014, la sortie de l'album « II »
    fait tourner Chromb ! de partout en France, et traverser quelques frontières. Le quatuor découvre avec joie que le
    brouillage de pistes les mène tant sur les scènes de jazz que de musiques amplifiées ou les scènes alternatives.

  • City Kay

    Puisant au dub poetry de LKJ, au roots de BURNING SPEAR, au rockers de SLY & ROBBIE, aux harmonies vocales des WAILERS, CITY KAY ne propose pourtant pas un autre revival. Affranchi des gimmicks et de l'iconographie attendus, le groupe interprète des compositions intimes et modernise le style en y alliant des sonorités contemporaines. 

  • Commandant Coustou
  • Cvantez
  • CYLD
  • Daisy Lambert

    Mélomane insatiable, Daisy Lambert est bercé dès l'enfance par les refrains populaires des ondes FM. Les eighties sont délicieuses: sentimentales et insouciantes. Du rock acnéique à la chanson française «sous-pull beige/guitare en bois», en passant par les pionniers du Moog et autres héros transgenres: tout, ou presque, est bon à prendre pour le jeune Lambert, qui dans sa grisaille ardennaise, rêve de Wembley et de backstages sulfureux.


    En 2013, Daisy Lambert nous offre “Chic Type”, curriculum vitae d'un cinéphile, auteur d'une œuvre hybride et sensuelle. Si l'étrange pseudo illustre l'ambivalence de l'homme, car c'en est un, la musique fusionne sans complexe le superficiel et le profond, la flamboyance et la pudeur, le perfectionnisme et la fraîcheur.

    En 2016 , il revient avec son nouvel album ''Les Coeurs Célestes'' et un Daisy Lambert tourné vers l'autre : son âme soeur, cette danseuse étoile qui a besoin d'espace. La pudeur s'évapore  dans un ciel Barbapapa, à deux pas du firmament. L'Amour devient un puissant psychotrope où se côtoient pluies d'étoiles, et souvenirs fantasmés. Sans nul doute, le chanteur est habité par les vibrations de John Barry, JM Jarre et du rock progressif des années 70. Le son se fait miel. Du miel, avec juste une goutte de LSD.   

  • Danakil
  • Deleyaman
  • Dizzy Sticks
  • D Lights
  • Dub addict
  • Dub Invaders
  • Electric Safari
  • Electrophazz
  • Erik Satie
  • Erotic Market
  • Erwan Pinard
  • Ez3kiel
  • Faik
  • Fanfare Eyo'nle
  • Fahro

    Dans un monde qui n'a jamais autant exprimé ses limites, quelles sont les nouvelles conquêtes ?

    Avec son WESTERN POP Loin l'Ouest, Fahro explore la conquête de l'être.

    Un totem, le cactus Saguaro. Un héros, Discowboy

    Inspiré par la new waveRomain LATELTIN, au clavier, habite l'espace rythmique et harmonique quand Théophile ARDY à la guitare insuffle une énergie fleurant bon le rock de Seattle.

    Marié aux deux voix de Théophile et Romain servant une écriture ultra musicale en Français et des mélodies entêtantes, le tout sonne comme une rencontre surréaliste entre les Innocents et Depeche Mode boeufant en plein désert de Tucson.

  • FESTER
  • Filastine
  • France Loisir
  • Freddy
  • Fuzzing Cats
  • GATT BARTON
  • Gerardo Di Giusto
  • Ghoula
  • GREENUPTIGHT
  • Gregory Sallet Quintet
  • Grosso Gadgetto
  • GRyF
  • HELENE AVICE
  • High Tone
  • Ibrahima Cissokho & le...
  • ICI ET LUI
  • Isabelle Bazin
  • ITJ
  • Itzamna
  • Jade
  • Jay Reatard (Tribute To)
  • Jean Du Voyage
  • Jean Gamet
  • Jean-Marie Machado
  • JFX Studio Session
  • Jonathan EDO
  • Josef Bilek
  • JOSIAH WOODSON
  • Juliette Z
  • Kactus Jazz Quintet

    Le premier album de K jazz quintet, Macrocalyx Undulata est le fruit de trois sessions d'improvisations enregistrées en studio avec un trio composé de Niktus (Nicolas Baby),  Doctor L (Liam Farrell) et Mathieu Ouakki.

    Une fois les fragments sélectionnés , deux autres musiciens,  Philippe Niel et Denis Guivarch sont venus à leur tour partager leur talent sur ce disque résolument fusionnel…

    Une ode à la nature, à la botanique en  particulier, monde où la beauté et la singularité de chaque espèce, nous ouvrent les portes

    d'un monde beaucoup plus vaste…la science des  molécules, monde dont nous ne saisissons a peine les contours.

    Une plongée abyssale à l'échelle microscopique. Un peu comme la musique dont souvent, nous ne captons que les émotions de surface...

  • Kaly Live Dub
  • KASTAGNA
  • Katcross
  • King Child
  • King Tao Orchestra
  • Labess
  • Lady H
  • La Belle Bleue
  • La Fée Mandoline

    Les chansons du spectacle 'Des Clics et Décroche !" de La Fée Mandoline interpelleront les grands comme les petits, avec un champ lexical choisi délibérément très « high-tech », où les objets modernes que nous utilisons à outrance chaque jour se mélangent et s’amoncèlent. Les sonneries, alarmes et alertes en tout genre prennent le pouvoir (C’est qui ki sonne ?), les parties interminables de jeux vidéos qui peuvent parfois pousser à  l’hystérie, ou le surbooking ressenti sous une avalanche de mails (Ca m’énerve !), l’angoisse de ne plus avoir de réseau (Je te déteste) vont être combattues par des envies d’imaginaire et de bol d’air (Ne connais-tu pas ? et Où vas-tu ?) et parfois se retrouver confronté à la révolte et l'inquiétude de nos propres membres se sentant inutiles (Jeff l’index). Chansons qui pointent du doigt, qui piquent là où ça fait mal d’une manière ludique pour interpeller, pour s’ouvrir à d’autres horizons que le « tout-en- un » mais surtout en aucun cas, chercher  à faire une quelconque morale.

  • La Gapette
  • La Mine de rien
  • La Réjane

    Sous le masque de La Réjane se cache la musicienne et compositrice Hélène Argo. Grande
    discrète, elle a choisi pour alias deux mots griffonnés dans un carnet d’enfance, retrouvé à l’âge adulte dans
    un grenier oublié. Un carnet aux pages remplies de débuts d’histoires, de portraits ébauchés, de fragments
    de poèmes et pensées, dont la redécouverte lui fait réaliser à quel point la langue française compte pour
    elle. Elle l’avait un peu oubliée, cette langue de l’enfance, s’exilant souvent vers d’autres rythmes, rimes et
    phrasés, plongeant avec délices dans les grammaires étrangères de l’anglais et du portugais.

  • L'arthur

    Arthur Sangra dit L’Arthur est né à la fin des années 80 dans une famille d’artiste. Son père
    musicien (Pierre Sangra), l’initie très tôt à la musique tandis que sa mère comédienne, l’inscrit à
    l’âge où l’on sait à peine lire dans une école de théâtre. Timide et introverti, le jeune homme
    s’épanouit et s’affirme tout au long de sa scolarité dans l’écriture et sur les scènes de théâtres. En
    2012, un diplôme d’art dramatique en poche, il quitte son foyer pour l’Irlande, avec une seule idée
    en tête : créer sa propre identité Artistique. Ce voyage initiatique sera présenté plus tard sous la
    forme d’un spectacle musical sur la Scène Nationale de la Ferme Du Buisson. L’aventure est
    lancée.

  • L'Effondras
  • Léa Mimoun
  • Leila Huissoud
  • Lenine Mc Donald
  • Les chics Types
  • Les Comptes de Korsakoff
  • Les Hurlements d'Leo
  • Les Obsédés du Monde
  • Les Ogres de Barback
  • Les Pinailleurs
  • Lucas Frébourg et...
  • Mac Abbe et le Zombi...
  • Mahom
  • Maradato
  • Maria Mendes

    Maria Mendes a l’ADN portugais,  vit  depuis 2007  aux  Pays‐Bas et c’est à travers les scènes internationales  qu’elle 
    construit sa carrière.  
     
    Née  à  Porto,  toute petite  sa  famille  l’a  éveillée  aux  activités  de  sensibilité artistique. À la maison on écoutait beaucoup de musique classique Vivaldi, Puccini, Chopin, des opéras et orchestres symphoniques.  Sa formation  artistique  s’est  initiée  au Conservatoire de Musique de Gaia au chant et au piano. A cette  époque  elle  découvrait  avec  curiosité  les  vinyles de Frank  Sinatra  et  Nat  King  Cole  « abandonnés »  dans  les étagères  de  ses parents et  l’immersion  dans  le  jazz  est venue progressivement. 
     
    Après  7  ans  de  cours  de  chant  Maria  Mendes  décide  de consacrer une année d’études à approfondir le swing et les harmonies  de  jazz.  Par  la  suite  elle  entre  à  l’Ecole Supérieure  de  Musique  et  des  Arts  du  Spectacle  de  Porto (ESMAE).  Avec  sa licence  de  jazz  elle  décide  de  partir  à Rotterdam  et  s’inscrit  au Conservatoire Supérieur de Musique  de  Rotterdam  (CODARTS)  où  elle  conclut  son Master en chant jazz, en 2009.  
     
    De  ces  années  d’apprentissage  elle  garde  des  souvenirs marquants  de  ses professeurs tels que le  chanteur  de  jazz belge David Linx, la chanteuse américaine Sheila Jordan et les  chanteuses  hollandaises  Fay  Claassen  et  Connie  de Jongh ainsi que le trompettiste jazz Jarmo Hogendjijk. 
     
    Après  la  sortie  acclamée  de  son  premier  album  Along  the Road, édité en 2012 (Dot Time Records USA) et  de  se produire  à  New  York  dans  le  fameux  Blue  Not  Jazz  Club NY,  signalant  ainsi  les  débuts  d’une  chanteuse  portugaise dans  ce  mythique  club  de  jazz,  Maria  Mendes  a  vu son talent  reconnu par Quincy  Jones, lors du Festival  de  Jazz de  Montreux,  qui  a dit d’elle « Je  vois  un  futur  brillant  et prometteur pour cette jeune chanteuse ». 
     
    Maria  Mendes  a  reçu,  parmi  d’autres  prix,  le  prix  de meilleure chanteuse de jazz au Shure Montreux Jazz Voice 
    Competition,  Suisse  et  au Nederlands Jazz Vocalisten Concours, Pays‐Bas. 

  • Marie Busato
  • Marie Rubens
  • Marnitude
  • Marylou In Time
  • Maurice Reverdy

    Amoureux des belles harmonies et passionné d'écriture, Maurice Reverdy a suivi – comme il aimait à le dire - son chemin de bonhomme. Empreintes d'humour et de tendresse, ses chansons sont celles d'un fin guitariste, mélodiste accompli et ciseleur de mots.

    Avec originalité et talent, Maurice Reverdy conte l’amour, l’envie d’un monde meilleur… ( Qui s’en plaindra ? )

    Maurice était le chroniqueur du temps qui passe ( J’ai tant voyagé dans ma tête, que s’il me fallait aujourd’hui, parcourir tous ces kilomètres, j’aurais besoin de plusieurs vies / J’AI TANT VOYAGE DANS MA TÊTE ).

    Des mots qui chantent et des musiques qui parlent ! Au delà de la formule, cela donne des chansons teintées d'humanisme ou l'humour est rarement oublié… Tout cela avec une sincérité touchante.

    Bref, beaucoup de personnalité, de finesse et de musicalité. Tout ça vraiment !

  • Mathieu TéTéu
  • MELUSINE
  • Midnight Ravers
  • Mirabo
  • Monofocus
  • Monsieur Orange
  • MR KLOF
  • MyKungFu
  • La Degustación
  • Mystical Faya
  • Nanan
  • Nao
  • Natacha et Nuit des...
  • Natascha Rogers
  • Ni
  • Nina Johansson
  • Noga et Patrick Bebey
  • [novox]
  • Oddatee
  • Ompa Bompa
  • Ouch! Records
  • OWL COLLISION
  • Païaka

    Alive Anyway ? Vivant quoi qu’il arrive ! On aura rarement clamé aussi fière maxime, tant l’énergie communiquée par les clermontois se retrouve intacte sur ce premier album, longuement mûri au gré des concerts (beaucoup…) et d’un inépuisable enthousiasme, cultivé en terre arverne depuis 2010.

    Vertus premières d’un style qui pardonne peu l’hypocrisie, l’ouverture et le partage défendus par Païaka ont depuis longtemps franchi les frontières, en s’exportant en France comme en Europe au cours de plus de 150 concerts. En 2012, Red  dévoile les racines d’un son roots original, premier EP prélude à une belle tournée européenne. L’année suivante, fruit d’un travail inlassable, le groupe décroche la finale française de l’European Reggae Contest, et arpente les salles et festivals en compagnie d’artistes prestigieux (Ziggy Marley, Alpha Blondy, Clinton Fearon, The Abyssinians, Alborosie…).

    Hébergé par la Coopérative de Mai, solidement structuré au cœur de Flower Coast, label esthète et intègre créé avec plusieurs artistes clermontois (Redder Than Red, EP psychédélique remixé par The Dub Shepherds témoigne de cette unité en 2014), Païaka se nourrit de rencontres et d’influences au pluriel, et se forge jour après jour une identité remarquable, entre reggae énergique et roots aérien. Une recette originale résolument moderne retrouvée intacte sur Alive Anyway, album dansant et chaleureux, subtile alchimie d’harmonies délicates et de rythmiques impeccables, parsemées d’un brin de dub ou ouvertement tournées vers les constructions jazz ou rock. Côté textes, dans la plus pure tradition, on cultive un discours salvateur et sincère, suffisamment rebelle pour secouer les consciences et élever l’Homme, pièce maîtresse d’un album riche et puissant.

    Alive Anyway ? Onze titres qui chaloupent d’une rive à l’autre, d’une balade acoustique à la transe du dancefloor, d’un épisode soul au roots le plus planant… Onze chansons bien charpentées pour poursuivre l’exploration enjouée des vraies valeurs du reggae, sans jamais oublier de dénoncer les dérives d’un monde un peu fêlé, une planète de toutes les couleurs, sur laquelle il fait bon vivre en compagnie de Païaka.

     

  • Patrick Reboud
  • PAUL BARBIERI
  • Perfect Giddimani /...
  • Pethrol
  • Petit Personnel
  • Phases cachees
  • Isabelle Bazin
  • Pierre Sibille
  • Picore
  • Playdoe
  • Polaroïd 3
  • Protoje
  • Quintette Alliance
  • Robert Spline
  • Rocky Bad Billy
  • Rootical Attack
  • Romano Pratesi Rubber...
  • Rumble 2 Jungle

    Kinshasa, 30 octobre 1974. "Rumble in the Jungle", est un combat entré dans l’histoire de la boxe en réunissant la culture africaine et afro-américaine. Face à George Foreman, Mohamed Ali, porte-drapeau de la lutte antiségrégation aux Etats-Unis, récupère son titre mondial dont il avait été déchu pour avoir refusé d’aller faire la guerre au Vietnam.

    Rumble2Jungle explore différentes facettes de la musique afro-américaine, la chanteuse franco-somalienne Kissia San apportant un son soul/rock, qui rappelle Sly & The Family Stone, Funkadelic ou encore Jimi Hendrix. Une formation brute, sous la formule guitare, basse,
    batterie et chant, au son rock/funk viscéralement blues. Le répertoire R2J peut varier d’une douceur folk à un son puissant  : Guitare rock zeppelinienne avec batterie hip hop rappelant le traitement urbain développé par Chris Dave.

    Eclectique et international, riche en influences, R2J collabore avec une parolière américaine qui amène les textes sur des thèmes peu développés dans la soul actuelle, des textes engagés traitant de l'injustice et des inégalités, rappelant le Black Power des années ’60 et ’70.

  • Rzatz
  • Saint Sadrill

    Saint Sadrill est le nom qu’Antoine Mermet s’invente en 2010 pour concevoir, en solo, une pop qui habite à l’intersection du beau et du bizarre.

    Les mélodies sont chantées en anglais, portées par des environnements électroniques qui ne choisissent pas entre froideur et chaleur mais s’interdisent la tiédeur. L’instrument est le home studio, habité de quelques synthétiseurs, de saxophones, et surtout d’une voix. Une sorte d’orchestre supersonique, modulable à l’infini ; on y croise des chorales, des ensembles d’ondes carrées, des boîtes à rythme qui craquent…

    La voix de Saint Sadrill trouble par un va-et-vient constant entre masculin et féminin. Elle semble autant provenir de la rigueur classique que de l’énergie électrique. Les histoires qu’elle raconte sont pleines d’images fortes mais se gardent de trop en dire, la musique des mots est ici plus importante que la précision du discours.

    La richesse mélodique et harmonique est toujours présente : les morceaux, qui se suffiraient dans une formule piano/voix, sont habillés de minutie et de trouvailles sonore. Ils sont constitués d’un matériau de base assez fort pour pouvoir être réadaptés ou orchestrés de la formation intimiste au grand ensemble de concert.

    La composition, la production, et les arrangements se font en solitaire, et les concerts sont joués en groupe. Saint Sadrill oppose une approche de la production technologiquement ancrée dans son XXIème siècle et une approche live plus traditionnelle (arrangements sur partition puis travail avec un groupe). 

  • Schvédranne
  • Sociedade Recreativa
  • Sory Diabaté
  • Soul Cages Trio
  • Spitzer
  • Stag
  • Studio les 3 Becs

    Le Studio des 3 becs réalise des CD "nature" pour tous, adultes et enfants.

     Ils sont preneurs de sons animaliers, auteurs/réalisateurs, producteurs, éditeurs.

    Le Studio des trois becs, ce sont des enregistrements des sons de la nature, de chants d'oiseaux, des CD d'aventures sonores et de concerts naturels, des livres-multimedia/CD sur la nature destinés aux enfants et adultes.

    Fondé en 2003, le Studio les Trois Becs est une association 1901 dont les buts sont la connaissance de la nature par la création, l'édition, les moyens audiovisuels et la pédagogie active.

  • Suissa
  • Sultana
  • Superdog
  • Supergombo
  • Syrano

    Syrano, de son vrai nom Sylvain Adeline, est un auteur, compositeur, interprète, architecte sonore, vidéaste, graphiste et illustrateur français né le 30 août 1979 à Chartres.

    Il se fait connaître par la sortie, en 2006, de son premier album solo Musiques de chambre qui lui offre une notoriété nationale. Il sort, par la suite, Le Goût du sans, en 2009, À la fin de l'envoi..., en 2010, Les Cités d’émeraude, en 2012, ainsi que ... je touche, sorti en 2013.

    Parallèlement, il sort trois albums pour jeune public : Syrano contre le Grand Zappeur, issu du spectacle du même nom, Monsieur et Madame Neigelivre-disque basé sur l'histoire d'amour entre deux personnages de neige, ainsi que Le Grand Pestac (livre-disque également).

    Syrano est notamment reconnu pour ses musiques travaillées et son talent textuel abordant avec finesse, légèreté et poésie certains sujets délicats.

  • Tangram

    Puzzle visuel et sonore franco-brésilien, TANGRAM est un espace ludique où se confronte musique électronique, textes et images.
    Intense, calme, malicieux et toujours positif, cet univers se nourrit du monde qui l’entoure et délivre une vision poétique et décalée.
    Chaque sommet de cette figure géométrique tricéphale converge et transcende le coeur de l’entité.
    TANGRAM c’est trois personnalités, trois pratiques artistiques et trois modes d’expression qui se rejoignent
    en quête de recherches sonores et visuelles. Après ‘‘ Mises en pièces ’’ & ‘‘ Écho Égo ’’, défendus sur de nombreuses scènes et salués par la
    presse spécialisée, TANGRAM propose aujourd’hui son troisième album.

  • TD+
  • The Hi-Lites
  • THE HOBBLERS
  • The Ligerians
  • The Skints
  • The Spring Folk Orchestra

    Après de nombreux EP, le premier album du Spring Folk Orchestra voit enfin le jour...

    Pour ceux qui ne les connaissent pas (encore), TSFO c'est la rencontre d'une voix captivante accompagnée d'une guitare planante, d’une contrebasse bienveillante et d’une batterie minimaliste jouée debout.

    Leur univers folk est un mélange d’ influences communes parmi lesquelles on retrouve à l'unisson les Creedence Clearwater Revival, Neil Young ou encore America... Des références plus contemporaines comme Shovel & Rope, Moriarty ou Ray Lamontagne  ne sont pas en reste... 

    Au passage, on n'oublie pas les racines rock et le petit brin de bluegrass qui va bien!

    C'est à l'automne dernier que les trois membres ont enregistré leur album, le si bien nommé "Indian Summer" au Studio du Lac dans une ambiance feutrée et vintage comme ils les aiment…

    En somme,  c'est le trio qu'on attendait pour cruiser au soleil couchant sur une belle route de Californie, par exemple...

    Des musiciens de générations différentes aux influences communes, racontent en musique l'histoire de leurs temps.

    Un folk acoustique sans concession ni compromis, sobre et digne comme le veut la tradition.

    Des mélodies portées par le vent, un souffle frais et étrange, comme une belle journée d’été indien, loin de l'agitation et du bruit...

  • The Technicolour Pique
  • The White Rattlesnake
  • They Call Me Rico
  • Tom Bird
  • TOO MANY MONKEYS
  • Tonton Joker
  • TOTO POSTO & BARILLA...

    En s’invitant mutuellement depuis 2014 pour des concerts, les Barilla Sisters et Toto Posto ont trouvé une approche singulière pour partager à leur manière l’énergie obsédante des transes italiennes. D’un coté, Les Barilla Sisters, accordéon et tambourin en main, se nourrissent des chants des femmes du sud de l’Italie : de leur vitalité, de leur force et de leur timbre de voix unique. De l’autre, Toto Posto avec orgues, guitare électrique, cuivres et percussions électroniques, emmele les tarentelles à d’autres grooves et d’autre sonorités (hip-hop, afrobeat, disco). De cette complicité est né le répertoire d'Electric Spaghetti. Il est désormais défendu sur scène par le projet Radio Tutti feat Barilla Sisters pour lequel Pierre-Alexis a réuni l'ensemble des musiciens invités pour l'album autour des 2 chanteuses.

  • Trio Combo Brazil
  • Twelve
  • Valerie Ghent
  • Vinilé
  • Virus Syndicate
  • Wallace
  • Yannaël Quenel
  • Yannic Seddiki Trio
  • Yvan Marc
  • Zenzile
  • Ziveli Orkestar
  • Zenzile et High Tone
  • Hélène Piris
  • Julien Estival
  • SIBYLLE LIEVOIS
par page
Résultats 1 - 12 sur 13.
Résultats 1 - 12 sur 13.