Saint Sadrill

Saint Sadrill est le nom qu’Antoine Mermet s’invente en 2010 pour concevoir, en solo, une pop qui habite à l’intersection du beau et du bizarre.

Les mélodies sont chantées en anglais, portées par des environnements électroniques qui ne choisissent pas entre froideur et chaleur mais s’interdisent la tiédeur. L’instrument est le home studio, habit...

Saint Sadrill est le nom qu’Antoine Mermet s’invente en 2010 pour concevoir, en solo, une pop qui habite à l’intersection du beau et du bizarre.

Les mélodies sont chantées en anglais, portées par des environnements électroniques qui ne choisissent pas entre froideur et chaleur mais s’interdisent la tiédeur. L’instrument est le home studio, habité de quelques synthétiseurs, de saxophones, et surtout d’une voix. Une sorte d’orchestre supersonique, modulable à l’infini ; on y croise des chorales, des ensembles d’ondes carrées, des boîtes à rythme qui craquent…

La voix de Saint Sadrill trouble par un va-et-vient constant entre masculin et féminin. Elle semble autant provenir de la rigueur classique que de l’énergie électrique. Les histoires qu’elle raconte sont pleines d’images fortes mais se gardent de trop en dire, la musique des mots est ici plus importante que la précision du discours.

La richesse mélodique et harmonique est toujours présente : les morceaux, qui se suffiraient dans une formule piano/voix, sont habillés de minutie et de trouvailles sonore. Ils sont constitués d’un matériau de base assez fort pour pouvoir être réadaptés ou orchestrés de la formation intimiste au grand ensemble de concert.

La composition, la production, et les arrangements se font en solitaire, et les concerts sont joués en groupe. Saint Sadrill oppose une approche de la production technologiquement ancrée dans son XXIème siècle et une approche live plus traditionnelle (arrangements sur partition puis travail avec un groupe). 

Détails

Saint Sadrill Il y a 2 produits.

Résultats 1 - 2 sur 2.
Résultats 1 - 2 sur 2.